Conditions générales

Conditions générales de vente de Karl Buschmann Maschinenbau GmbH

Article 1 Portée et champ d'application

1.1
Les conditions générales de vente (CGV) suivantes s'appliquent à toutes les livraisons, prestations et offres entre notre société et les entrepreneurs, les personnes morales de droit public ou un fonds spécial de droit public et – le cas échéant – les consommateurs au sens de
l'art. 13 BGB (Code civil allemand) (ci-après dénommés « Client »).

1.2
Les CGV s'appliquent en particulier aux contrats de vente et/ou de livraison de marchandises (« Biens »), que nous fabriquions nous-mêmes les Biens ou que nous les achetions à des fournisseurs (art. 433, art. 651 BGB). Sauf convention contraire, les CGV dans la version valable au moment de la commande du client ou au moins dans la version qui lui a été communiquée initialement sous forme de texte s'appliquent en tant qu'accord-cadre à des contrats futurs similaires, sans que nous ayons à nous y référer à nouveau dans chaque cas individuel.

1.3
Nos CGV s'appliquent exclusivement. Les conditions générales de vente divergentes, contradictoires ou complémentaires du client ne deviennent partie intégrante du contrat que si et dans la mesure où nous avons expressément accepté leur validité. Cette obligation de consentement s'applique dans tous les cas, par exemple même si nous effectuons la livraison au client sans réserve en connaissance des conditions générales de vente du client.

1.4
Les accords individuels conclus avec le client dans des cas particuliers (y compris les accords de garantie, les suppléments et les modifications) prévalent dans tous les cas sur les présentes CGV. Un contrat écrit ou notre confirmation écrite est déterminant(e) pour le contenu de ces accords – sous réserve de la preuve contraire.
1.5
Les déclarations et notifications juridiquement pertinentes que le client doit nous faire après la conclusion du contrat, par exemple la fixation de délais, les notifications de défauts, les déclarations de retrait ou de réduction, doivent être faites par écrit pour être efficaces.

1.6
Les références à la validité des réglementations juridiques n'ont qu'un sens précis. Même sans une telle précision, les dispositions légales sont donc applicables, dans la mesure où elles ne sont pas directement modifiées ou expressément exclues dans les présentes CGV.

Article 2 Procédures d'arbitrage en matière de consommation

La société Karl Buschmann Maschinenbau GmbH ne participe pas aux procédures d'arbitrage en matière de consommation prévues par la loi sur le règlement des litiges de consommation. Les litiges concernant le contrat conclu et son exécution peuvent être négociés devant le bureau de conciliation.

Bureau de médiation de la Chambre de l'artisanat et des métiers de Düsseldorf
Georg-Schulhoff-Platz 1
40221 Düsseldorf
Tél. : 0211-87950
Fax : 0211-8795110
e-mail : info@hwk-duesseldorf.de
Site Web : www.hwk-duesseldorf.de

Article 3 Offre et conclusion du contrat

3.1
Nos offres sont soumises à des modifications et ne sont pas contraignantes. Ceci s'applique également si nous avons mis à la disposition du client des catalogues, de la documentation technique (par exemple des dessins, des plans, des calculs, des références aux normes DIN, des circulaires) ; d'autres descriptions de produits ou documents – également sous forme électronique – dont nous nous réservons la propriété et les droits d'auteur.
3.2
La commande des marchandises par le client est considérée comme une offre de contrat ferme. Sauf indication contraire dans la commande, nous sommes en droit d'accepter cette offre contractuelle dans les 3 semaines suivant sa réception par notre société.

3.3
L'acceptation peut être déclarée soit par écrit (par exemple par une confirmation de commande), soit par la livraison de la marchandise au client.

3.4
Le contenu du contrat, en particulier l'étendue des prestations, est déterminé uniquement par notre confirmation de commande. Les accords subsidiaires, les modifications et les compléments ne sont valables que si nous les confirmons par écrit.

3.5
Dans la mesure où les employés ou les représentants commerciaux concluent des accords subsidiaires verbaux ou font des déclarations qui vont au-delà du contrat écrit, ceux-ci nécessitent toujours notre confirmation écrite.

Article 4 Conditions de livraison

4.1
Le délai de livraison est convenu individuellement ou est précisé par nos soins lors de l'acceptation de la commande. Si ce n'est pas le cas, le délai de livraison est de 4 semaines à compter de la conclusion du contrat.

4.2
Si, pour des raisons indépendantes de notre volonté (non-disponibilité du service), nous ne sommes pas en mesure de respecter des délais de livraison contraignants, nous en informons immédiatement le client et lui communiquons en même temps les nouveaux délais de livraison prévus. Si le service n'est pas non plus disponible dans le nouveau délai de livraison, nous sommes en droit de résilier le contrat en tout ou en partie ; nous rembourserons sans délai toute contrepartie déjà fournie par le client. Un cas de non-disponibilité du service dans ce sens est notamment la non-livraison en temps voulu par notre fournisseur, si nous avons conclu un contrat de réapprovisionnement correspondant, si ni nous ni notre fournisseur ne sommes fautifs ou si nous ne sommes pas obligés de nous approvisionner dans un cas individuel.

4.3
La survenance de notre retard de livraison est régie par les dispositions légales. Dans tous les cas, cependant, un rappel du client est nécessaire. En cas de retard de livraison de notre part, le client peut exiger une indemnisation forfaitaire pour les dommages causés par le retard. L'indemnité forfaitaire s'élève à 0,5 % du prix net (valeur de la livraison) pour chaque semaine civile complète de retard, mais au total pas plus de 5 % de la valeur de la livraison des marchandises livrées en retard. Nous nous réservons le droit de prouver que le client n'a subi aucun dommage ou seulement un dommage nettement inférieur à la somme forfaitaire susmentionnée.

4.4
Les droits du client conformément à l'article 8 des présentes conditions générales et nos droits légaux, en particulier en cas d'exclusion de l'obligation d'exécution (par exemple en raison de l'impossibilité du caractère déraisonnable de l'exécution et/ou de l'exécution ultérieure) restent inchangés.

4.5
Nous sommes autorisés à effectuer des livraisons partielles si

  • la livraison partielle peut être utilisée par le client dans le cadre du texte contractuel de destination
  • la livraison du reste des marchandises commandées est assurée et
  • le client n'encourt pas de travail supplémentaire important ni de frais supplémentaires en conséquence (sauf si nous acceptons de prendre ces frais à notre charge).

4.6
Nous ne sommes pas non plus responsables de l'impossibilité ou des retards de livraison, dans la mesure où ceux-ci sont dus à un cas de force majeure ou à d'autres événements qui n'étaient pas prévisibles au moment de la conclusion du contrat (par exemple, des perturbations opérationnelles de toute nature, des difficultés dans la qualité des matériaux ou de l'énergie, des retards de transport, des lock-out légaux, une pénurie de main-d'œuvre, d'énergie ou de matières premières, des difficultés à obtenir les autorisations officielles nécessaires, des mesures officielles ou l'échec, la livraison incorrecte ou tardive par les fournisseurs) pour lesquels nous ne sommes pas responsables. Dans la mesure où de tels événements rendent la livraison ou l'exécution de notre prestation considérablement plus difficile ou impossible et où l'empêchement n'est pas seulement de durée temporaire, nous sommes également en droit de résilier le contrat. En cas d'entraves de durée temporaire, les délais de livraison ou de prestation sont prolongés ou les dates de livraison ou de prestation sont reportées de la durée de l'entrave plus une période de démarrage raisonnable. Dans la mesure où l'on ne peut raisonnablement attendre du client qu'il accepte la livraison ou le service en raison du retard, il peut résilier le contrat par une déclaration écrite immédiate.

Article 5 Livraison et transfert des risques

5.1
La livraison s'effectue départ entrepôt, qui est également le lieu d'exécution de la livraison et de toute exécution ultérieure. C'est notre siège social à Hamminkeln. À la demande et aux frais du client, les marchandises seront expédiées vers une autre destination (vente à destination). Sauf convention contraire, nous sommes en droit de déterminer nous-mêmes le type d'expédition (notamment l'entreprise de transport, l'itinéraire, l'emballage).

5.2
Le risque de perte accidentelle et de détérioration accidentelle de la marchandise est transféré au client au plus tard à la livraison. Toutefois, en cas de vente à destination, le risque de perte accidentelle et de détérioration accidentelle des marchandises ainsi que le risque de retard sont transférés dès la livraison des marchandises au commissionnaire de transport, au transporteur ou à toute autre personne ou institution désignée pour effectuer l'expédition. Si l'acceptation a été convenue, elle est décisive pour le transfert du risque. Les dispositions légales de la loi sur les contrats de travail et de services s'appliquent également en conséquence à une acceptation convenue. Si le client est en défaut d'acceptation, cela équivaut à une remise ou à une acceptation.

5.3
Si le client est en retard d'acceptation, ne coopère pas ou si notre livraison est retardée pour d'autres raisons dont le client est responsable, nous sommes en droit d'exiger une indemnisation pour le dommage qui en résulte, y compris les frais supplémentaires (par exemple les frais de stockage). Pour cela, nous facturons une compensation forfaitaire d'un montant de 0,5 % de la valeur de la livraison par semaine civile jusqu'à un total maximum de 5 %, à compter de la date limite de livraison ou – en l'absence de date limite de livraison – de l'avis que la marchandise est prête à être expédiée. La preuve d'un dommage plus élevé et nos revendications juridiques (en particulier l'indemnisation des frais supplémentaires, l'indemnisation appropriée, la résiliation) ne sont pas affectées ; toutefois, le montant forfaitaire doit être compensé par d'autres revendications pécuniaires. L'acheteur est en droit de prouver que nous n'avons subi aucun dommage ou que le dommage que nous avons subi est considérablement inférieur à la somme forfaitaire susmentionnée.

Article 6 Prix et conditions de paiement

6.1
Sauf indication contraire, nous sommes liés par le prix contenu dans l'offre pendant trente jours à compter de la date de l'offre. En l'absence d'un accord spécial, les prix sont valables pour une livraison départ usine, mais hors emballage. Le partenaire contractuel est responsable de l'élimination des emballages. Les prix s'entendent hors taxe sur la valeur ajoutée au taux légal respectif.

6.2
En cas de vente à destination (art. 4 paragraphe 1), le client prend en charge les frais de transport au départ de l'entrepôt et les frais d'une éventuelle assurance transport demandée par le client. Les éventuels droits de douane, redevances, taxes et autres charges publiques sont à la charge du client.

6.3
Le prix d'achat est dû et payable dans les 14 jours à compter de la facturation et de la livraison ou de l'acceptation des marchandises. Toutefois, nous sommes autorisés à tout moment – même dans le cadre d'une relation commerciale en cours – à effectuer une livraison en tout ou partie uniquement contre paiement anticipé. Nous déclarons une réservation correspondante au plus tard avec la confirmation de la commande. Les accords de rabais nécessitent un accord préalable. Si une remise a été convenue, le paiement doit être effectué dans les 10 jours suivant la date de la facture et la livraison ou l'acceptation des marchandises. La date de réception sur notre compte est déterminante. En cas de réception tardive, la déduction de la remise est perdue.

6.4
Le client est en défaut de paiement à l'expiration du délai de paiement susmentionné. Pendant la période de retard, des intérêts sont facturés sur le prix d'achat au taux d'intérêt de retard légal en vigueur à ce moment-là. Nous nous réservons le droit de faire valoir d'autres dommages causés par un retard. Notre droit à l'intérêt commercial à l'échéance (art. 353 HGB) reste inchangé vis-à-vis des commerçants.

6.5
Le client ne peut prétendre à des droits de compensation ou de rétention que dans la mesure où une créance a été légalement établie ou est incontestée. En cas de défaut de la livraison, les droits contradictoires du client, notamment en vertu de l'article 7, paragraphe 6, deuxième phrase des présentes conditions générales de vente, restent inchangés.

6.6
S'il apparaît après la conclusion du contrat, par exemple par une demande d'ouverture d'une procédure d'insolvabilité, que notre droit au prix d'achat est mis en péril par le manque de capacité de paiement du client, nous sommes en droit de résilier le contrat conformément aux dispositions légales sur le refus d'exécution et – si nécessaire après avoir fixé un délai – de nous retirer du contrat (art. 321 BGB). Dans le cas de contrats pour la fabrication d'articles inacceptables (production individuelle), nous pouvons déclarer le retrait immédiatement ; les dispositions légales sur la dispense de fixer un délai restent inchangées.

Article 7 Réserve de propriété

7.1
Nous nous réservons la propriété des marchandises vendues jusqu'à ce que toutes nos créances présentes et futures découlant du contrat d'achat et d'une relation commerciale en cours (créances garanties) aient été entièrement payées.

7.2
Les biens soumis à la réserve de propriété ne peuvent pas être mis en gage à des tiers ou transférés à titre de garantie avant le paiement intégral des créances garanties. Le client doit nous informer immédiatement par écrit si une demande d'ouverture d'une procédure d'insolvabilité est déposée ou si des tiers saisissent les marchandises nous appartenant (par exemple, saisie).

7.3
Si le client agit en violation du contrat, en particulier si le prix d'achat dû n'est pas payé, nous sommes en droit de résilier le contrat conformément aux dispositions légales et d'exiger la restitution de la marchandise sur la base de la réserve de propriété et de la rétractation. Si le client ne paie pas le prix d'achat dû, nous ne pouvons faire valoir ces droits que si nous avons préalablement fixé sans succès un délai de paiement raisonnable à l'acheteur et si un tel délai est dispensable selon les dispositions légales.

7.4
Jusqu'à la révocation selon le point c) ci-dessous, le client est autorisé à revendre et/ou à transformer la marchandise sous réserve de propriété dans le cadre d'une activité commerciale normale. Dans ce cas, les dispositions suivantes s'appliquent en outre.

(a)
La réserve de propriété s'étend à la valeur totale des produits résultant de la transformation, du mélange ou de la combinaison de nos marchandises, ce qui fait que nous sommes considérés comme le fabricant. Si, en cas de transformation, de mélange ou de combinaison avec des marchandises de tiers, leur droit de propriété demeure, nous acquérons la copropriété dans le rapport des valeurs facturées de la marchandise transformée, mélangée ou combinée. Dans le cas contraire, il en va de même pour le produit résultant que pour les marchandises livrées sous réserve de propriété.

(b)
Le client nous cède par la présente à titre de garantie toutes les créances envers des tiers résultant de la revente de la marchandise ou du produit, soit en totalité, soit à hauteur de notre éventuelle quote-part de copropriété conformément au paragraphe précédent. Nous acceptons la mission. Les obligations du client mentionnées au paragraphe 2 s'appliquent également aux créances cédées.

(c)
Le client reste habilité, avec nous, à recouvrer la créance. Nous nous engageons à ne pas recouvrer la créance tant que le client remplit ses obligations de paiement envers nous, qu'il n'y a pas d'insuffisance de sa capacité de paiement et que nous ne faisons pas valoir la réserve de propriété en exerçant un droit conformément au paragraphe 3. Si tel est le cas, nous pouvons toutefois exiger que le client nous informe des créances cédées et de leurs débiteurs, qu'il fournisse toutes les informations nécessaires au recouvrement, qu'il remette les documents pertinents et qu'il informe les débiteurs (tiers) de la cession. En outre, dans ce cas, nous sommes en droit de révoquer l'autorisation du client de vendre et de transformer la marchandise sous réserve de propriété.

(d)
Si la valeur réalisable des garanties dépasse nos créances de plus de 10 %, nous libérons les garanties de notre choix à la demande du client.

Article 8 Réclamations pour défauts

8.1
Les droits du client en cas de défauts matériels et de vices de droit (y compris une livraison incorrecte et incomplète ainsi qu'un montage incorrect ou des instructions de montage erronées) sont régis par les dispositions légales, sauf stipulation contraire ci-dessous. Dans tous les cas, les dispositions légales spéciales pour la livraison finale de la marchandise à un consommateur (recours du fournisseur selon les articles 478 et 479 BGB) restent inchangées.

8.2
La base de notre responsabilité pour les défauts est avant tout l'accord conclu sur la qualité de la marchandise. Les descriptions des produits du fabricant désigné comme tel, qui ont été fournies au client avant sa commande ou de la même manière que les présentes conditions générales ont été incluses dans le contrat, sont réputées constituer l'accord sur la qualité des marchandises.

8.3
Si les ventes sont effectuées sur la base d'échantillons et/ou de rapports de tests d'échantillons initiaux, les parties contractantes conviennent que les échantillons et les rapports de tests d'échantillons initiaux sont des descriptions de la qualité. Nous ne garantissons que les paramètres expressément énumérés comme valeur cible d'un rapport d'essai, même pendant la production et lorsque le produit est modifié selon les intervalles d'essai convenus. Les écarts allant au-delà sont, dans la mesure où ils n'affectent pas l'objectif contractuel du produit, insignifiants dans le cadre des ajustements techniques habituels. Il ne peut être fait objection aux écarts commerciaux et/ou techniquement inévitables des marchandises par rapport à l'échantillon type.

8.4
Toute responsabilité de notre part est exclue pour les dommages résultant du non-respect des informations relatives à l'installation, au fonctionnement et à l'utilisation ainsi que des avertissements figurant sur le produit. En outre, aucune garantie n'est donnée pour les dommages survenus pour les raisons suivantes : Utilisation inadéquate ou non conforme, montage ou mise en service défectueux par le partenaire contractuel ou des tiers, usure naturelle, usure due à une charge supérieure à la moyenne, notamment des paliers et des éléments d'étanchéité, manipulation défectueuse ou négligente, matériaux d'exploitation inadaptés, matériaux de remplacement, travaux de construction défectueux, sol de construction inadapté, fluctuations de courant et absence d'alimentation de secours, influences chimiques, électrochimiques ou électriques, pour autant qu'elles ne soient pas imputables à un défaut de notre part. Le client est conscient que l'article acheté peut présenter des signes de corrosion dus au contact avec des milieux agressifs (par exemple, du fumier liquide ou des eaux usées) ; cela ne constitue pas un défaut du produit.

8.5
Si la qualité n'a pas été convenue, il faut juger selon la réglementation légale si un défaut est présent ou non (art. 434 paragraphe 1 phrases 2 et 3 BGB). Toutefois, nous n'assumons aucune responsabilité pour les déclarations publiques faites par le fabricant ou d'autres tiers (par exemple, les déclarations publicitaires).

8.6
Les droits de l'acheteur en cas de défaut présupposent qu'il a rempli ses obligations légales de vérification et de réclamation (art. 377 et 381 HGB). Si un défaut apparaît au cours de l'inspection ou ultérieurement, nous devons en être informés par écrit sans délai. La notification est réputée sans délai si elle est effectuée dans un délai de 2 semaines, l'envoi de la notification en temps utile étant suffisant pour respecter le délai. Indépendamment de cette obligation de contrôle et de notification des défauts, le client doit nous signaler par écrit les défauts évidents (y compris les livraisons incorrectes et incomplètes) dans les deux semaines suivant la livraison, l'envoi de la notification en temps voulu étant également suffisant pour respecter le délai. Si le client néglige l'inspection et/ou la notification des défauts, notre responsabilité pour le défaut non notifié est exclue.

8.7
Si l'article livré est défectueux, nous pouvons dans un premier temps choisir si nous fournissons une exécution ultérieure en éliminant le défaut (rectification des défauts) ou en livrant un article sans défaut (livraison de remplacement). Notre droit de refuser l'exécution ultérieure dans les conditions prévues par la loi reste inchangé. Nous sommes en droit de faire dépendre l'exécution ultérieure due du paiement du prix d'achat dû par le client. Toutefois, le client est en droit de conserver une partie raisonnable du prix d'achat en rapport avec le défaut.

8.8
Le client doit nous donner le temps et l'occasion nécessaires à l'exécution complémentaire due, en particulier pour nous remettre la marchandise faisant l'objet de la réclamation à des fins de contrôle. En cas de livraison de remplacement, le client doit nous retourner l'article défectueux conformément aux dispositions légales. L'exécution ultérieure ne comprend ni l'enlèvement de l'objet défectueux ni sa réinstallation si nous n'étions pas obligés de l'installer à l'origine.

8.9
Nous prenons en charge les frais nécessaires à l'inspection et à l'exécution ultérieure, en particulier les frais de transport, de déplacement, de main-d'œuvre et de matériel (et non les frais de déménagement et d'installation) si un défaut est effectivement présent. Dans le cas contraire, nous pouvons exiger du client le remboursement des frais occasionnés par la demande injustifiée d'élimination des défauts (en particulier les frais de contrôle et de transport), à moins que l'absence de défauts n'ait pas été reconnaissable pour le client.

8.10
Si l'exécution complémentaire a échoué ou si un délai raisonnable à fixer par le client pour l'exécution complémentaire a expiré sans succès ou est dispensable selon les dispositions légales, le client peut résilier le contrat d'achat ou réduire le prix d'achat. Dans le cas d'un défaut insignifiant, il n'y a cependant pas de droit de rétractation.

8.11
Même en cas de défauts, les droits du client à des dommages et intérêts ou au remboursement de dépenses inutiles n'existent que conformément à l'art. 8 et sont exclus à tous autres égards.

8.12
Si le client choisit de résilier le contrat en raison d'un vice juridique ou matériel après l'échec de l'exécution ultérieure, il ne peut prétendre à aucune autre demande de dommages-intérêts en raison du vice. Si le client choisit une compensation après l'échec de l'exécution ultérieure, la marchandise reste chez le partenaire contractuel si cela est raisonnable. L'indemnisation est alors limitée à la différence entre le prix d'achat et la valeur de l'article défectueux. Cette disposition ne s'applique pas si la rupture du contrat a été causée par un acte de malveillance.

8.13
Toute modification ou réparation effectuée par le partenaire contractuel annule la garantie de Karl Buschmann Maschinenbau GmbH.

8.14
En particulier, la société Karl Buschmann Maschinenbau GmbH ne garantit pas un brassage optimal du lisier exempt de matières solides.

Article 9 Autres responsabilités

9.1
Sauf disposition contraire dans les présentes conditions générales, y compris les dispositions suivantes, nous sommes responsables conformément aux dispositions légales en cas de violation d'obligations contractuelles ou non contractuelles.

9.2
Nous sommes responsables des dommages, quel que soit le fondement juridique, dans le cadre de la responsabilité pour faute en cas d'intention et de négligence grave. En cas de négligence simple, notre responsabilité est soumise à une norme de responsabilité plus douce conformément aux dispositions légales (par exemple, pour le soin apporté à nos propres affaires) uniquement
a) pour les dommages résultant d'une atteinte à la vie, au corps ou à la santé
b) pour les dommages résultant de la violation non négligeable d'une obligation contractuelle importante (obligation dont l'exécution est essentielle à la bonne exécution du contrat et dont le respect est régulièrement invoqué et sur lequel le contractant peut compter) ; dans ce cas, notre responsabilité est toutefois limitée à la réparation du dommage prévisible et typique.

9.3
Les limitations de responsabilité résultant du paragraphe 2 s'appliquent également en cas de violation d'une obligation par ou en faveur de personnes dont la faute nous incombe selon les dispositions légales. Elles ne s'appliquent pas si nous avons frauduleusement dissimulé un défaut ou assumé une garantie pour la qualité de la marchandise et pour les droits du client en vertu de la loi sur la responsabilité du fait des produits.

9.4
En raison d'un manquement à une obligation qui ne consiste pas en un défaut, le client ne peut se retirer ou résilier le contrat que si nous sommes responsables du manquement à l'obligation. Un droit gratuit de résiliation par le client (en particulier selon les articles 651 et 649 BGB) est exclu. À tous les autres égards, les exigences légales et les conséquences juridiques s'appliquent.

9.5
En cas de production ou de fabrication de l'objet de la livraison selon le dessin du client, les spécifications de service ou les spécifications techniques, nous ne sommes responsables que de la conception correspondante. Le risque de mise sur le marché de telles pièces de produit, qui ont été produites selon des dessins et des instructions de conception contraignantes, est supporté exclusivement par le partenaire contractuel.

Article 10 Prescription

10.1
Nonobstant l'art. 438 paragraphe 1 n° 3 BGB, le délai de prescription général pour les créances résultant de vices matériels et de vices de droit est d'un an à compter de la livraison. S'il a été convenu d'une acceptation, le délai de prescription commence à courir au moment de l'acceptation.

Si le client est un entrepreneur ou un commerçant au sens du code de commerce allemand (HGB), la garantie pour les biens d'occasion est exclue.

10.2
Les délais de prescription susmentionnés de la loi sur les ventes s'appliquent également aux demandes contractuelles et extracontractuelles de dommages et intérêts du client qui sont fondées sur un défaut de la marchandise, à moins que l'application du délai de prescription légal normal (art. 195, art. 199 BGB) ne conduise à un délai de prescription plus court dans des cas individuels. Les demandes de dommages et intérêts du client conformément à l'article 8, paragraphe 2, première et deuxième phrases du point a), ainsi que conformément à la loi sur la responsabilité du fait des produits défectueux sont soumises aux délais de prescription légaux.

Article 11 Droits d'utilisation

11.1
En payant nos créances, le client ne se voit accorder ni un droit d'utilisation simple ni un droit d'utilisation exclusif au sens de la loi sur les droits d'auteur. Tous les droits nous restent acquis.
11.2
Cela s'applique également aux esquisses, aux brouillons, à la maquette finale, aux pauses, aux photocopies, etc. Ces documents restent notre propriété même après le paiement et doivent être traités confidentiellement par le client et ne peuvent être rendus accessibles à des tiers.

Article 12 Choix de la loi et du lieu de juridiction

12.1
Le droit de la République fédérale d'Allemagne s'applique aux présentes conditions générales de vente et aux relations contractuelles entre nous et le client, à l'exclusion du droit international uniforme, en particulier la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises.

12.2
Si le client est un commerçant au sens du code de commerce allemand, une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public, le lieu de juridiction exclusif, y compris international, pour tous les litiges découlant directement ou indirectement de la relation contractuelle est notre siège social à Hamminkeln. Il en va de même si l'acheteur est un entrepreneur au sens de l'art. 14 BGB. Dans tous les cas, nous sommes toutefois également en droit d'intenter une action sur le lieu d'exécution des obligations de livraison conformément aux présentes conditions générales ou à un accord individuel préalable ou au lieu de juridiction général du client. Les dispositions légales prioritaires, en particulier celles concernant la compétence exclusive, ne sont pas affectées.

12.3
La langue allemande est la langue de la négociation et du contrat.

12.4
Dans la mesure où le contrat ou les présentes conditions générales de vente contiennent des lacunes, les dispositions légales en vigueur sont considérées comme convenues pour combler ces lacunes que les parties contractantes auraient acceptées conformément aux objectifs économiques du contrat et à l'objet des présentes conditions générales de vente si elles avaient eu connaissance de la lacune.

Remarque:
Le client reconnaît que nous enregistrons les données de la relation contractuelle conformément à
l'article 28 BDSG aux fins de traitement des données et se réserve le droit de transmettre les données à des tiers (par exemple des compagnies d'assurance) dans la mesure où cela est nécessaire à l'exécution du contrat.

Version datée du 02/06/2017

Conditions générales d'achat de Karl Buschmann Maschinenbau GmbH

Article 1 Champ d'application

1.1
Les conditions générales d'achat (CGA) suivantes s'appliquent à toutes les livraisons, prestations et offres entre notre société et les entreprises, les personnes morales de droit public ou un fonds spécial de droit public et, le cas échéant, les consommateurs au sens de l'art. 13 BGB (Code civil allemand), ci-après dénommés « Contractant ».

1.2
Toutes les livraisons, prestations, devis, commandes et autres services que nous proposons sont exclusivement basés sur les présentes conditions générales d'achat. Ils font partie intégrante de tous les contrats que nous concluons avec nos contractants pour les livraisons ou les services qu'ils proposent.

1.3
Elles s'appliquent également à toutes les transactions et relations commerciales futures, même si elles ne sont pas expressément convenues à nouveau.

1.4
Les présentes conditions générales sont réputées acceptées suite à l'acceptation de la commande ou à la conclusion du contrat avec notre société.

1.5
Nous n'acceptons les conditions générales de nos partenaires contractuels ou de tiers que dans la mesure où elles sont conformes à notre réglementation ou sont expressément confirmées par écrit. Même si nous faisons référence à une lettre qui contient ou fait référence aux conditions générales de nos partenaires contractuels ou de tiers, cela ne signifie pas notre accord quant à la validité de ces conditions générales. Les contre-affirmations du partenaire contractuel se référant à ses propres conditions générales de vente, d'achat ou de commande sont par la présente contredites.

1.6
Les dérogations aux présentes conditions d'achat ne sont valables que si elles ont été expressément confirmées par écrit par nos soins. La renonciation à cette exigence formelle doit également être faite par écrit.
1.7
À l'exception des dispositions suivantes, seules les dispositions légales sont applicables.

Article 2 Procédures d'arbitrage en matière de consommation

La société Karl Buschmann Maschinenbau GmbH ne participe pas aux procédures d'arbitrage en matière de consommation prévues par la loi sur le règlement des litiges de consommation. Les litiges concernant le contrat conclu et son exécution peuvent être négociés devant le bureau de médiation

Bureau de médiation de la Chambre de l'artisanat et des métiers de Düsseldorf
Georg-Schulhoff-Platz 1
40221 Düsseldorf
Tél. : 0211-87950
Fax : 0211-8795110
e-mail : info@hwk-duesseldorf.de
Site Web : www.hwk-duesseldorf.de

Article 3 Commande et conclusion du contrat

3.1
Nos commandes sont sans engagement et non contraignantes, sauf si elles sont expressément désignées comme contraignantes par écrit. Les commandes doivent être comprises comme une invitation à présenter une offre.

3.2
En cas de commande de notre part, le contractant doit envoyer sans délai son offre en fournissant des informations sur le prix et le délai de livraison. Si cette offre contient des détails sur les modalités contractuelles qui diffèrent de notre commande, un contrat n'est conclu que si nous confirmons expressément ces modifications.

3.3
Un contrat n'est conclu qu'avec l'émission d'une confirmation de commande écrite avec confirmation expresse du prix et du délai de livraison. Les confirmations de commande nécessitent également notre confirmation écrite pour être juridiquement valables.

3.4
Seule notre confirmation de commande est déterminante pour le contenu du contrat, en particulier l'étendue des prestations. Les accords subsidiaires, les modifications et les compléments ne sont valables que si nous les confirmons par écrit.

3.5
Dans la mesure où les employés ou les représentants commerciaux concluent des accords subsidiaires verbaux ou font des déclarations qui vont au-delà du contrat écrit, ceux-ci nécessitent toujours notre confirmation écrite.

Article 4 Délai de livraison

4.1
Les délais de livraison convenus sont contraignants. Le contractant est tenu de nous informer immédiatement par écrit s'il est susceptible de ne pas pouvoir respecter les délais de livraison convenus – pour quelque raison que ce soit.

4.2
Si le contractant n'exécute pas sa prestation ou ne l'exécute pas dans le délai de livraison convenu ou s'il est en retard, nos droits – en particulier celui de résilier le contrat et de réclamer des dommages et intérêts – sont régis par les dispositions légales. Les dispositions du point 3.3 ne sont pas affectées.

4.3
Si le contractant est en défaut, nous pouvons exiger une pénalité contractuelle de 1 % du prix net par semaine civile complète, mais pas plus de 5 % au total du prix net des marchandises livrées en retard. Nous sommes en droit d'exiger la pénalité contractuelle en plus de la prestation et à titre de dédommagement minimum dû par le contractant conformément aux dispositions légales ; la revendication d'autres dommages et intérêts n'en est pas affectée. Si nous acceptons l'exécution différée, nous réclamerons la pénalité contractuelle au plus tard avec le paiement final.

Article 5 Livraison et expédition

5.1
La livraison et l'expédition sont effectuées en Allemagne « franco domicile » à l'adresse indiquée dans la commande. Si le lieu de destination n'est pas précisé et si rien d'autre n'a été convenu, la livraison est effectuée à notre siège social à Hamminkeln.

La destination respective est également le lieu d'exécution de la livraison et de toute exécution ultérieure (dette à acquitter au lieu d'exécution).

5.2
Si, par dérogation, il est convenu que la fixation des prix se fait départ usine ou départ entrepôt de vente du contractant, les envois doivent être transportés au coût le plus bas dans chaque cas, à moins qu'un mode de transport spécifique ne soit expressément prescrit par le client.

5.3
Les coûts supplémentaires pour un transport accéléré, qui peuvent être nécessaires pour respecter une date de livraison, sont à la charge du contractant.

5.4
Le risque de perte accidentelle et de détérioration accidentelle de la marchandise ne nous est transféré qu'au moment de la livraison sur le lieu d'exécution. Si l'acceptation a été convenue, elle est décisive pour le transfert du risque. Les dispositions légales de la loi sur les contrats de travail et de services s'appliquent également en conséquence à d'autres égards en cas d'acceptation. Si nous sommes en défaut d'acceptation, cela équivaut à une remise ou à une acceptation.

Article 6 Emballage

6.1
Le contractant doit emballer correctement les marchandises à ses propres frais et est responsable de tous les dommages causés par un emballage inadéquat.
6.2
Aucune consigne ne peut être exigée pour les emballages.

6.3
Les règles d'emballage contenues dans la commande ou le calendrier de livraison s'appliquent à l'emballage. Pour le reste, ce sont les prescriptions d'emballage dans leur version en vigueur qui s'appliquent.

Article 7 Prix et factures

7.1
Le prix indiqué dans la commande est contraignant. Tous les prix s'entendent taxe sur la valeur ajoutée légale incluse, si celle-ci n'est pas indiquée séparément.

7.2
Sauf convention contraire dans des cas particuliers, le prix comprend tous les services et prestations annexes du vendeur (par exemple, le montage, l'installation) ainsi que tous les frais annexes (par exemple, un emballage approprié, les frais de transport, y compris les éventuels frais de transport et l'assurance responsabilité civile).

7.3
Les factures doivent être émises conformément aux dispositions légales. En particulier, les factures doivent contenir notre numéro de commande, le numéro d'article, la quantité livrée et l'adresse de livraison de la commande.

7.4
Les factures qui n'ont pas été correctement émises et qui peuvent être attribuées sans doute sont réputées ne pas avoir été émises jusqu'à ce que nous demandions des éclaircissements et ne sont pas considérées comme des motifs de défaillance.

7.5
Les paragraphes ci-dessus s'appliquent par analogie aux bons de livraison et aux bordereaux d'expédition.

Les factures et les bons de livraison doivent nous être remis en double exemplaire.

Article 8 Paiements et compensations

8.1
Le prix convenu doit être payé dans les 30 jours civils suivant la livraison et l'exécution complètes, y compris toute acceptation convenue et la réception d'une facture en bonne et due forme.

8.2
Si nous payons intégralement la facture dans les 14 jours, le vendeur accorde une remise de 3 % sur le montant net de la facture.

8.3
Nous ne devons aucun intérêt à l'échéance. Les dispositions légales s'appliquent au défaut de paiement.

8.4
Nous avons droit à des droits de compensation et de rétention ainsi qu'à la défense de l'inexécution du contrat dans la mesure permise par la loi. En particulier, nous sommes autorisés à retenir les paiements dus tant que nous sommes encore en droit de réclamer des prestations incomplètes ou défectueuses à l'encontre du contractant.

8.5
Le contractant ne dispose d'un droit de compensation et de rétention que sur la base de demandes reconventionnelles légalement établies ou incontestées.

Article 9 Garantie

9.1
Les dispositions légales s'appliquent à nos droits en cas de défauts matériels et de vices de propriété de la marchandise (y compris une livraison incorrecte et incomplète ainsi qu'un montage incorrect, un montage défectueux, un manuel d'utilisation ou d'instruction) et d'autres manquements aux obligations de l'entrepreneur, sauf disposition contraire dans ce qui suit.

9.2
Conformément aux dispositions légales, le contractant est notamment tenu de veiller à ce que la qualité de la marchandise soit celle convenue lors du transfert du risque vers notre société. En tout état de cause, les descriptions de produits qui – notamment par désignation ou référence dans la commande – font l'objet du contrat respectif ou ont été intégrées dans le contrat de la même manière que les présentes CGA sont considérées comme un accord sur la qualité. Peu importe que la description du produit provienne de notre société, de l'entrepreneur ou du fabricant.

9.3
Pour l'obligation commerciale d'examiner et de signaler les défauts, les dispositions légales des articles 377 et 381 HGB s'appliquent avec la réserve suivante : Notre obligation d'inspection est limitée aux défauts qui sont mis en évidence lors de l'inspection des marchandises entrantes dans nos locaux sous contrôle externe, y compris les documents de livraison, et lors de notre contrôle de qualité par échantillonnage aléatoire. Dans la mesure où l'acceptation a été convenue, il n'y a aucune obligation d'inspection. Sinon, elle dépend de la mesure dans laquelle une enquête est possible dans le cadre du déroulement normal des opérations, compte tenu des circonstances de chaque cas.

L'obligation de signaler les défauts découverts ultérieurement n'est pas affectée. Dans tous les cas, nous sommes réputés avoir notifié les défauts immédiatement et en temps voulu si le contractant les reçoit dans un délai de 8 jours calendaires.

9.4
Il est convenu que dans le cas d'erreurs qui ne sont découvertes que plus tard, le contractant est responsable des frais inutiles encourus.

9.5
Si le contractant ne remplit pas son obligation d'exécution ultérieure – à notre discrétion en remédiant au défaut ou en livrant un article exempt de défaut dans un délai que nous avons fixé, nous pouvons remédier nous-mêmes au défaut et exiger du contractant le remboursement des dépenses nécessaires ou un paiement anticipé correspondant.

9.6
Si l'exécution ultérieure par le contractant a échoué ou nous paraît déraisonnable, par exemple en raison d'une urgence particulière, d'une mise en danger de la sécurité opérationnelle ou de l'apparition imminente de dommages disproportionnés, aucun délai ne doit être fixé ; le contractant doit être informé de ces circonstances sans délai, si possible à l'avance.

9.7
Dans le cas contraire, en cas de défaut de qualité ou de titre, nous sommes autorisés à réduire le prix d'achat ou à résilier le contrat conformément aux dispositions légales. En outre, nous avons droit à une indemnisation pour les dommages et les frais conformément aux dispositions légales.

9.8
Nos droits découlant du recours du fournisseur s'appliquent également si la marchandise a été transformée par nous ou par l'un de nos clients avant sa vente à un consommateur, par exemple par incorporation dans un autre produit.

9.9
Le contractant est tenu de veiller à ce que les droits de propriété des tiers ne soient pas violés par les articles livrés ou leur utilisation. Il nous garantit, ainsi que nos clients, contre toute réclamation de tiers découlant de l'utilisation de ces droits de propriété industrielle.

Article 10 Prescription

10.1
Les créances réciproques des parties contractantes se prescrivent conformément aux dispositions légales, sauf disposition contraire ci-après.

10.2.
Nonobstant l'art. 438, paragraphe 1, n° 3 BGB, le délai de prescription général pour les réclamations pour défauts est de 3 ans à compter du transfert du risque. S'il a été convenu d'une acceptation, le délai de prescription commence à courir au moment de l'acceptation.

Le délai de prescription de 3 ans s'applique en conséquence également aux créances résultant de vices de droit, le délai de prescription légal pour les créances réelles de restitution de biens par des tiers (article 438 al. 1 n° 1 BGB) restant inchangé ; en outre, les créances résultant de vices de droit ne sont en aucun cas prescrites tant que le tiers peut encore faire valoir son droit – en particulier en l'absence de délai de prescription – à notre encontre.

10.3
Avant de reconnaître ou d'exécuter une réclamation pour vices de la part de nos clients (y compris le remboursement des frais conformément aux art. 478 paragraphe 2, 439 al. 2 BGb), nous devons en informer l'entrepreneur et lui demander un exposé écrit des faits. Si la déclaration n'est pas faite dans un délai raisonnable et si aucune solution à l'amiable n'est apportée, la réclamation pour vices effectivement accordée par nous est considérée comme due au client ; dans ce cas, il incombe au contractant de fournir la preuve du contraire.

Article 11 Respect des exigences légales et sécurité

11.1
Le contractant assume la responsabilité du respect des règlements de prévention des accidents ou des recommandations de sécurité des associations professionnelles, de l'autorité de surveillance du commerce et autres.

11.2
En ce qui concerne la composition des matériaux, les composants des matériaux de production, etc., les dispositions légales respectivement en vigueur en matière de protection de l'environnement et d'utilisation et de manipulation de substances dangereuses ou nocives doivent être respectées.

11.3
À tous les autres égards également, le contractant doit veiller de manière indépendante au respect des dispositions légales. Si les commandes que nous passons ne sont pas conformes aux dispositions légales, le contractant doit attirer l'attention sur ce fait. En l'absence d'une telle référence, le contractant est responsable de tout dommage en découlant lui-même et au titre de notre indemnisation.

Article 12 Responsabilité du fait des produits - exemption - protection de l'assurance responsabilité

12.1
Si le contractant est responsable d'un dommage causé à un produit, il doit nous indemniser des réclamations de tiers dans la mesure où la cause se situe dans son domaine de contrôle et d'organisation et où il est lui-même responsable dans la relation extérieure.

12.2
Dans le cadre de son obligation d'indemnisation, le contractant doit rembourser les dépenses conformément aux articles 683 et 670 du BGB (code civil allemand), qui résultent d'une réclamation de tiers ou qui sont en rapport avec celle-ci, y compris les actions de rappel que nous avons menées. Le contractant sera informé du contenu et de la portée des mesures de rappel – dans la mesure où cela est possible et raisonnable – et aura la possibilité de faire des commentaires. Les autres revendications juridiques ne sont pas affectées.

12.3
Le contractant doit souscrire et maintenir une assurance responsabilité civile produits avec une couverture forfaitaire d'au moins 5 millions par dommage corporel ou matériel.

Article 13 Sous-traitance

Sans notre accord écrit préalable, le contractant n'est pas autorisé à faire exécuter par des tiers la prestation qu'il doit.

Article 14 Secret et protection de la propriété

14.1
Nous nous réservons les droits de propriété et les droits d'auteur sur les illustrations, plans, dessins, calculs, références de conception, descriptions de produits et autres documents. Ces documents doivent être utilisés exclusivement pour l'exécution du contrat et doivent nous être retournés après l'achèvement du contrat. Les documents doivent être tenus secrets vis-à-vis des tiers, même après la résiliation du contrat. L'obligation de secret n'expire que lorsque et dans la mesure où les connaissances contenues dans les documents fournis sont devenues généralement connues.

14.2
Les dispositions ci-dessus s'appliquent mutatis mutandis aux substances et matériaux (par exemple, logiciels, produits finis et semi-finis) ainsi qu'aux outils, modèles et échantillons et autres articles que nous fournissons à l'entrepreneur pour la production. Ces objets – tant qu'ils ne sont pas traités – doivent être stockés séparément aux frais du contractant et assurés dans une mesure raisonnable contre la destruction et la perte.

14.3
Les matériaux, outils, dispositifs et modèles que nous fournissons à l'entrepreneur ou que nous achetons auprès de tiers doivent être vérifiés par l'entrepreneur quant à leur adéquation et leur absence de défaut. Si une réclamation correspondante n'est pas faite immédiatement, elle sera considérée comme appropriée et sans défaut.

14.4
Les matériaux fournis par nos soins ou fabriqués à des fins contractuelles et qui nous sont facturés séparément par le contractant restent ou deviennent notre propriété. Ils doivent être marqués par le contractant comme étant notre propriété, entreposés avec soin, protégés contre les dommages de toute nature et utilisés uniquement aux fins du contrat.

14.5
Le risque de perte ou de détérioration des matériaux est supporté par les parties contractantes à partir du moment du stockage.

14.6
Le traitement, le mélange ou la combinaison (traitement ultérieur) des objets fournis par le contractant est effectué pour nous. Il en va de même si la marchandise livrée est transformée par nos soins, de sorte que nous sommes considérés comme le fabricant et acquérons la propriété du produit au plus tard lors de la transformation ultérieure conformément aux dispositions légales.

14.7
Les réserves de propriété du contractant ne s'appliquent que dans la mesure où elles concernent notre obligation de paiement pour les produits respectifs sur lesquels le contractant se réserve la propriété. En particulier, les réserves de propriété étendues ou élargies ne sont pas autorisées.

Article 15 Frais d'assurance

Les frais d'assurance de quelque nature que ce soit ne sont pas à notre charge. Celles-ci doivent être assumées par le contractant.

Article 16 Cession des créances

La cession des créances existantes à notre encontre est exclue. Cela ne s'applique pas dans le cas de créances monétaires.

Article 17 Force majeure

Si nous ne sommes pas en mesure de remplir nos obligations d'acceptation en raison de perturbations opérationnelles ou d'un cas de force majeure, nous sommes en droit de reporter l'acceptation et, le cas échéant, de nous retirer du contrat après avoir donné un préavis.

Article 18 Droit applicable, langue

Le droit de la République fédérale d'Allemagne s'applique aux présentes conditions générales et aux relations contractuelles entre nous et le contractant, à l'exclusion de la Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises.

La langue allemande est la langue des négociations et des contrats.

Article 19 Lieu d'exécution et juridiction

19.1
Le lieu d'exécution de toutes les obligations des deux parties contractantes est notre siège à Hamminkeln

19.2
Si l'entrepreneur est un commerçant au sens du code de commerce allemand, une personne morale de droit public ou un fonds spécial de droit public, le lieu de juridiction exclusif – également international – pour tous les litiges découlant de la relation contractuelle est notre siège social à Hamminkeln.

Il en va de même si l'entrepreneur est un entrepreneur au sens de l'article 14 BGB. Toutefois, nous sommes également en droit de poursuivre l'entrepreneur sur son lieu d'activité.

19.3
Si l'accord du lieu de juridiction mentionné ci-dessus avec un partenaire contractuel étranger n'est pas autorisé par le droit du pays du partenaire contractuel concerné, Zurich (Suisse) est convenu comme lieu de juridiction.

Article 20 Divers

Dans la mesure où l'une de ces dispositions – pour quelque raison que ce soit – est ou devient invalide, inapplicable ou incomplète en tout ou en partie, la disposition juridiquement efficace dont les parties au contrat auraient convenu conformément aux objectifs économiques du contrat et à l'objet des présentes conditions générales si elles avaient eu connaissance de l'invalidité, de l'inapplicabilité ou de la lacune est réputée convenue à la place de la disposition invalide ou pour combler la lacune.

Version datée du 02/05/2017